Restaurer la qualité de l’eau

Aquagreen a pour but la conservation de la biodiversité des plans d’eau en très mauvais état écologique.

Aquagreen est une plateforme flottante connectée et alimentée par sa propre énergie solaire.

Le fonctionnement est totalement autonome sur un plan d’eau et il peut être asservi par des capteurs de mesure de la qualité de l’eau. Le pilotage du procédé s’effectue à distance via une connexion internet.

L’Epuration biologique

Depuis des décennies, les activités humaines, industrielles et agricoles perturbent le grand cycle de l’eau et provoquent une très forte dégradation de notre écosystème naturel.

⇒   Plus d’info sur le cycle de l’eau

 

Toutes les pollutions sont, pour une grande partie, transmises au milieu aquatique qui constitue l’élément essentiel à la vie sur terre. L’eau représente un des réservoirs naturels de la biodiversité et son maintien reste le garant d’un très bon état écologique.

L’écosystème aquatique s’équilibre naturellement sous l’effet de processus biologiques, chimiques et physiques de transformation et/ou d’élimination de la pollution. Un mécanisme naturel d’auto-épuration s’effectue sur des polluants biodégradables à la condition que les pollutions ne soient pas trop excessives. 

Or, la capacité épuratoire de l’eau a ses limites liées aux conditions climatiques (vent, pluie, soleil), l’hydrologie (eau vive ou stagnante, de surface ou en profondeur) et la continuité hydraulique. 

La résilience écologique traduit cette capacité épuratoire naturelle de l’eau. Mais, notre empreinte écologique sur l’environnement perturbe fortement la résistance du milieu aquatique et le rythme avec lequel les mécanismes d’auto-épuration agissent pour assurer une dépollution suffisante.

Ainsi, dans certaines proportions, l’auto-épuration assure la dégradation, rend inerte et/ou conduit à stocker les polluants dans l’environnement.

Biodiversité et efficacité énergétique

Le procédé de traitement de l’eau

L’épuration biologique est un processus complexe qui obéit à des conditions d’équilibres chimiques dans le milieu aquatique en présence d’oxygène.

Pour cela, le pilotage de l’apport en oxygène de façon uniforme dans l’ensemble de la masse d’eau est important pour optimiser les échanges chimiques et l’action des bactéries aérobies dans les mécanismes de dégradation des polluants. Les réactions chimiques sont influencées par différents paramètres.

Principe de fonctionnement

Une boucle de circulation de l’eau par pompage hydraulique aspire une quantité très importante d’oxygène dans l’eau à des conditions spécifiques de débit et de pression.

Le traitement de l’eau est assuré par une diffusion très rapide de l’oxygène dans tous les secteurs du plan d’eau.

Le procédé SOBREA (Sur-Oxygénation Bio-REActeur) consiste à insuffler de l’air dans l’eau sous la forme de microbulles d’un diamètre inférieur 150 µm qui se propagent alors rapidement dans le milieu aquatique.